Test – Assassin’s Creed Syndicate


Ce jeu est noté :

Cela devient un petit rendez-vous annuel, fin octobre signifie la parution d’un nouveau Assassin’s Creed fraîchement sortit des locaux d’Ubisoft. On les aimes pour leurs reproduction de vie et de décors réels, les longues escalades sur les toits du monde et surtout la classe des assassins ! Avec le temps, les critiques noircissent, la série se répète sans beaucoup de renouveau et les histoires s’essoufflent. Cela n’en fait pas de mauvais jeux mais les joueurs s’épuisent et ne veulent plus toujours jouer à la même chose. Cependant, la série étant si intéressante et le gameplay si intense que tous les joueurs on une part d’espoir qu’Ubisoft révise sa copie pour faire renaître la série !

Avec l’opus next-gen de 2014, Unity nous intégrant en pleine révolution française, la déception s’est faite ressentir chez beaucoup de joueurs, l’on attendait donc pas grand-chose de cet épisode londonien, j’ai nommé Assassin’s Creed Syndicate. Ce n’est pas une mauvaise chose puisque l’on ne pourra pas être déçu, et on ne l’est pas ! Le jeu prend une direction différente, plus ludique, drôle et comportant un certain nombre de nouveautés. Bref, nous l’aimons !


L’Histoire :

Je serai bref sur ce point pour ne pas vous « spoiler » des éléments cruciaux, vous pouvez donc lire sans soucis !

Vous serez donc projetez dans le Londres victorien des années 1870, une époque d’évolution et de perfectionnement Jacob Frye Assassin's Creed Syndicateindustrielle. En effet, la fin du 19ème siècle est une avancée technologique considérable, en particulier à Londres étant alors une des villes les plus importantes du monde. Cependant, ces évolutions ont un prix, l’oppression du peuple et le travail forcé des enfants, voilà contre quoi se battent nos assassins. J’ai dis « nos », oui normal, sachez que vous jouerez deux assassin durant l’histoire, Jacob et Evie Frye, jumeaux assassins. Vous pourrez changer de protagoniste à tout moment et certaines missions ne sont jouables qu’avec l’un où l’autre. Nos deux assassins donc, combattent cette oppression et les oppresseurs, mais quelle surprise, ce sont des templiers, menés par leur grand maître Crowford Starrick ! En dehors de cela, montez votre gang et devenez le maître des rues de Londres en détrônant le gang de Starrick avec vos Rooks !

 

Ce qui charme avec cet épisode, c’est l’humour qui traverse les personnages, plusieurs scènes drôle et le personnage de Jacob étant un grand enfant, ce n’est certes que de l’apparence mais ça fait beaucoup sourire !

Voilà, vous avez maintenant tous les éléments de bases de l’histoire de jeu, à vous de le faire pour en découvrir plus !

 

Gameplay :

Le gameplay aura redonné le sourire à certains sceptique grâce à ses innovations et son efficacité.

La première nouveauté, la plus remarquable du jeu est bien sur le grappin, cet outil vous permettant d’escalader à toute Evie Frye Assassin's Creed Syndicatevitesse ou de faire un petit coup de tyrolienne entre les bâtiments londoniens. Il vous ferra d’ailleurs gagner un temps précieux, il ne faut pas oublier que les rues de Londres sont très large, et, avoir à monter et descendre en permanence aurait été fatiguant. Beaucoup l’ont critiqué en pointant du doigt le non-réalisme de l’objet, pour ma part, peut importe le réalisme tant que je m’amuse, c’est le but d’un jeu nan ?

Tant que nous y sommes, continuons dans les nouveautés. Les calèches, le moyens de transport le plus populaire de l’époque est bien présent dans le jeu ! Courses-poursuites endiablées et violentes sont au rendez-vous, frappez et détruisez les calèches de vos ennemis. Vous pourrez aussi grimper sur le toit d’une calèche en marche pour vous battre dessus. Si vous souhaitez seulement vous promener ou vous déplacer dans la ville, pas de soucis. Vous pouvez même vous y cacher, vous ou le cadavre de vos ennemis.

Une amélioration ensuite, il s’agit du mode discret. Déjà présent dans Unity, il ne s’activait que lorsque l’on se cachait derrière quelque chose, il vous est maintenant possible d’enfiler votre capuche et de vous mettre à croupis n’importe où et n’importe quand.

Le système de combat a lui été entièrement refait, fini les longues épées, bonjours les dagues, points américains et cannes-épées (so british). Le corps à corps est donc vraiment valorisé, les coups et les techniques sont nouvelles et beaucoup plus violentes, mais aussi beaucoup plus classes !

Pour finir, un dernier point, rien de nouveau mais cela touche au gameplay. En fonction de l’assassin que vous jouez, votre attitude et votre façon de jouer est différente, il y donc deux approches possibles durant tout le jeu, ce qui est très intéressant, l’on varie entre brutalité (Jacob) et discrétion (Evie).

gang assassin's creed syndicate

Conclusion :

Au final, Assassin’s Creed Syndicate est un bon jeu, il donne un bon coup de peps à la série et ravira les anciens fans déçus. Toutes ces qualités sont des plus apréciables dans ce Londres si magnifiquement bien reproduit. En effet, le jeu est vraiment très très beau, les textures sont très fines et très détaillées, que ce soit les bâtiments, les rues, les pnjs ou même l’eau. Les monuments historiques et emblématiques de la ville nous immerges totalement dans l’univers et nous prouve ce que peut faire la next-gen !

Bref, nous ne pouvons que vous conseiller ce nouveau Assassin’s Creed Syndicate car nous l’avons aimé ! Si vous souhaitez vous faire votre propre avis, le jeu est disponible aux prix de 69.99€ sur Xbox ONE et Ps4 et 59.99€ sur Pc.

Ce jeu est noté :