Test – Super Mario Run

Bien le bonjour à tous, on se retrouve aujourd’hui pour un nouveau test de jeu, et cette fois-ci un jeu mobile. En effet, nous évaluerons aujourd’hui le nouveau petit bébé de chez Nintendo : Super Mario Run. A noter qu’il s’agit du premier jeu mobile entièrement développé par Nintendo étant également, pour le moment, une exclusivité temporaire iOS. Souvenez-vous, Super Mario Run avait eu une annonce inattendue étant donné qu’il s’était présenté lors de la conférence d’Apple il y quelques mois. Le partenariat entre Apple et Nintendo se fait ressentir, le jeu est mis en avant dans l’app store depuis fin novembre alors qu’il n’est sorti que le 15 décembre.

Tout d’abord, commençons par le gameplay : pour nous, c’est un point positif ! Le gameplay est en effet très bien pensé et, même s’il ne retranscrit pas encore totalement l’âme d’un bon vieux Mario, il s’en rapproche vraiment, et cela en ne demandant qu’un seul mouvement au joueur : appuyer sur l’écran. En effet, il ne faut rien faire d’autre mais ce n’est pas du tout énervant tant le jeu arrive à nous captiver. Mario court tout seul et évite les ennemis automatiquement. Il vous suffit d’appuyer pour sauter sur les plateformes, par-dessus les trous, pour écraser les ennemis ou encore utiliser un cube spécial comme le cube d’arrêt ou le cube de saut arrière. Vous me direz que le jeu semble d’une simplicité révoltante, eh bien non, la confusion se fait souvent ressentir lorsque vous êtes entourés de fantômes, de boulets de canons ou que vous devez jauger la hauteur de vos sauts dans les nuages. Précisons juste qu’il faudra très vite se faire à l’idée que Mario ne se déplacera que vers la droite. C’est donc un très bon point pour le gameplay auquel on ne pourrait reprocher que le fait de ne pas pouvoir contrôler sa vitesse, même si je ne vois vraiment pas comment Nintendo aurait pu incorporer cette fonctionnalité.

Parlons ensuite du level design, c’est ce point qui donne tout son charme au jeu car le joueur sait qu’il est dans un Mario, un vrai. Rien n’est placé au hasard dans aucun niveau et tout est pensé pour créer différents chemins dans un niveau. Tout est pensé pour une course ne s’arrêtant jamais, les objets sortis des blocs sont projetés devant vous, les pièces vous indiquent le passage idéal et les ennemis sont placés de telle sorte à ce que quand vous sautiez dessus, vous optimisiez votre temps en empruntant un autre chemin ou débloquant un bonus dans un cube. Bref, du grand Nintendo.

Il faut maintenant clarifier la chose : le jeu est cher, en tout cas pour un jeu mobile. Compter 9.99€ pour déverrouiller le jeu complet, soit 6 mondes de 4 niveaux. Puisque nous y sommes, commençons par là : le jeu est court, très court. En effet, il ne faudra pas compter plus de deux heures pour terminer tous les niveaux. Cependant, le jeu possède une assez grande rejouabilité grâce à son système de pièces colorées. Il se trouve 5 pièces roses par niveau puis, une fois que vous les aurez collectées, le niveau changera un peu sa disposition et 5 autres pièces violettes apparaîtront, puis la même chose avec 5 pièces argentées. Ce qui revient au final à multiplier par 3 les 24 niveaux existants, soit 72 niveaux à compléter.

Cependant, le jeu rallonge bien sa durée de vie grâce au reste de son contenu. En effet, il vous propose de recréer et de repeupler le royaume de la princesse Peach. Vous aurez donc un certain nombre d’emplacements à remplir avec des objets que vous débloquerez en fonction du nombre de Toads de certaines couleurs que vous aurez, Toads que vous récupérerez dans le mode défi. Ce mode défi vous permet d’affronter le fantôme d’un autre joueur dans un run d’une minute, le but étant de récolter plus de pièce que l’adversaire et de faire un maximum de figure pour attirer le plus de supporters Toads. Le gagnant rafle la mise en pièces et en Toads, le perdant perd de l’argent et certains Toads de son royaume. Chaque run défi vous coûtera un ticket défi, ceux-ci étant trouvable dans le mode histoire. A savoir que certains des bâtiments à acheter pour votre royaume sont de vrai bonus. Par exemple des maisons champignons dans lesquelles vous jouerez à un mini-jeu vous rapportant différentes récompenses qui vous aideront dans vos aventures de plombier. Plus vous bâtissez, plus votre royaume augmente de niveau et vous débloquerez des emplacements supplémentaires.

Pour finir, notons que d’autres mécaniques s’ajoutent à cela, comme la montée de niveau et d’expérience des ennemis. Plus vous tuerez le même type de monstre, plus celui-ci gagnera en expérience. Grâce à cela, le nombre de pièces qu’il perdra en mourra augmentera de 1 à 3 si vous faites bien votre travail d’exterminateur de monstre.


Pour conclure, nous dirons que cet opus ne pourra que ravir les joueurs adeptes du plus connu des plombiers moustachus tant il est de bonne manufacture. Cependant, il est vrai que cela peut-être difficile de mettre la main au portefeuille et de sortir 10€ pour un jeu mobile. Quoi qu’il en soit, cela ne reste « que » 10€, ce qui est nettement moins qu’un opus sur console et qui peut expliquer son manque de contenu. Nous pouvons toujours espérer un rajout de contenu d’ici quelques mois, après tout pourquoi pas. Au final, je dirais que c’est l’indispensable du fan possédant un appareil Apple. 

1 commentaire

    • ulysse sur 24/12/2016 à 22:06

    Répondre

    salut, c’est ulysse

Laisser un commentaire